Charte fondatrice


1. Participation citoyenne et démocratie représentative
De la nécessité de construire des politiques ancrées et inclusives :
« Seul on va plus vite. Ensemble, on va plus loin ». Nous sommes convaincus, pour l'avoir expérimenté, que l'intelligence collective est indispensable pour construire des projets riches et innovants, qui correspondent au mieux à la réalité d'un territoire ainsi qu'aux aspirations de ses habitants et de ses usagers.
La participation citoyenne dote l'action publique d'un formidable outil d'aide à la décision. Cette dynamique élargit le champ des possibles pour construire des politiques publiques ancrées et inclusives, alimentées et portées par l'ensemble de la société civile. Ainsi se nourrit une citoyenneté active, ouvrant à chacun-e le droit d'expérimenter, à son gré, le plaisir de l'agir en commun.
« Tous et Maintenant - Réinvestir la vie publique » veut faire connaître ces nouvelles pratiques de construction de l'action publique, et donner envie à chacun-e d'y trouver sa place.
De la nécessité de favoriser l’élévation de tout ceux qui le souhaitent à des fonctions électives :
« Tous et Maintenant - Réinvestir la vie publique » s'inscrit dans le confortement et la progression de notre système républicain et de la démocratie représentative.
Notre République est à l'image d'un arbre séculaire. La vitalité de notre arbre républicain tient à deux éléments fondamentaux. Ses racines sont les communes, portes d'entrée de notre République.
Nous devons préserver ce premier échelon de notre démocratie, au plus près des citoyens. L'accès à toutes et à tous aux fonctions électives est la sève qui doit circuler sans cesse, des racines plongées dans le terrain de l'engagement, jusqu'à ses plus hautes branches.
« Tous et Maintenant - Réinvestir la vie publique » oeuvre pour que les politiques publiques soient ancrées sur les territoires en associant ces fonctions électives accessibles avec la société civile.
Nous considérons qu'il y a complémentarité entre le développement d'une citoyenneté active et l'affirmation de fonctions représentatives. Cette synergie relégitimise, valorise et renforce le rôle et la place de l'élu.
« Tous et Maintenant - Réinvestir la vie publique » est une pensée humaniste fondée sur la confiance en notre capacité collective à relever ces défis et sur la transparence des actions entreprises. Confiance et transparence se nourrissent l'une et l'autre.

2. Pour une « radicalité du possible » démocratique, progressiste, humaniste, sociale, écologiste et bienveillante
« Tous et Maintenant - Réinvestir la vie publique » voit dans l’émergence des mouvements sociaux actuels et dans le développement de la vie associative une richesse propice à l’engagement dans la vie publique. Cependant ces mouvements ont du mal à être écoutés et associés à la construction des politiques publiques.
Malgré cela, une partie des citoyens n'a pas accès à toute une dimension pourtant fondamentale de l'humanité : la perception d'un sens collectif et la capacité d'agir dans le cours de l'histoire. Ce besoin de sens commun et d'engagement devient de plus en plus criant dans notre société, marquée
par l'émiettement social, alors que nous sommes dans le même temps confrontés à des urgences démocratique, écologique et sociale de plus en plus préoccupantes et menaçantes.
La « radicalité du possible » prônée par « Tous et Maintenant - Réinvestir la vie publique » répond à ce constat qui nécessite des actions immédiates. Elle s'inscrit toutefois dans un profond respect de notre Histoire et des institutions qu'elle nous a léguées. Notre objectif est de permettre à toutes et à tous de pouvoir regagner en sens collectif et en capacité d'action, ce qui passe par :
• promouvoir l'éducation, sous toutes ses formes, et dans la plus grande proximité
• permettre à tous l'accès à l'information, à la connaissance, à la culture, et à la beauté
• mettre en oeuvre les conditions matérielles facilitant l'accès à toutes et à tous à l'implication dans la vie de la Cité. Permettre aux citoyens qui n'en ont pas les moyens d'accéder aux fonctions électives en y consacrant des finances adaptées. Faire vivre notre démocratie a un prix nécessaire.

3. De la Commune, de l'intercommunalité et de l'Etat
La Commune est le premier échelon, le plus accessible, de notre système républicain. Sa fonction démocratique est essentielle pour préserver l'ensemble de notre édifice.
La Commune peut permettre l'adéquation entre l'expression d'un projet politique et une communauté de citoyens capables de s'y reconnaître et de le mettre en oeuvre. La Commune est un territoire politique capable de faire société.
C'est la raison pour laquelle « Tous et Maintenant - Réinvestir la vie publique » s'engage dans la préservation et le développement de la capacité d'agir de la Commune. Cette capacité dépend très directement des possibilités ouvertes aux citoyen-nes de s'impliquer au niveau le plus local, et de pouvoir construire un projet de société à la hauteur des enjeux globaux. Ce qui nécessite de sortir de postures uniquement de gestion qui ne répondent pas au besoin de sens de notre société.
L'affirmation de la Commune ne doit pas être considérée en contradiction avec l'idée d’intercommunalité ou de mutualisation. L’intercommunalité qui représente souvent le bon échelon pour la mise en oeuvre de politiques de territoire doit trouver ses racines dans des Communes fortes et vivantes. Ainsi la construction intercommunale doit s'inscrire dans un respect et une reconnaissance du rôle fondamental des Communes. La force d'un collectif repose avant tout sur la solidité de ses membres.
« Tous et Maintenant - Réinvestir la vie publique » est conscient du déficit démocratique actuel autour de la gouvernance des EPCI. L'association reconnaît l'urgente nécessité d'affirmer un suivi citoyen de la construction des politiques publiques à l'échelle des territoires d'intercommunalité.
« Tous et Maintenant - Réinvestir la vie publique » reconnaît l'importance de l'Etat dans ses fonctions et ses obligations de régulation protectrice et d’aménagement du territoire pour répondre aux inégalités sociales, aux fractures territoriales et à la sauvegarde de la planète.

4. Le devenir de la planète pour les femmes et les hommes
« Tous et Maintenant - Réinvestir la vie publique » se rassemble sur la prise en compte des urgences écologiques grandissantes.
L'objectif est que le plus grand nombre monte dans le navire du changement sans quoi nos actions ne seront pas à la mesure des enjeux. C'est pourquoi nous privilégions le chemin du pragmatisme, de la compréhension, de l'échange et de l'élévation collective de la pensée, pour trouver les solutions les plus inclusives, propres à chaque territoire, en ne laissant personne sur le bord du chemin.

5. L'accueil
« Tous et Maintenant - Réinvestir la vie publique » porte les valeurs de l'accueil de toutes formes de pensée qui ne prônent pas le rejet et/ou la domination de l'autre, de connaissance, de parcours et de choix de vie.
Nous partons du principe que la plus grande richesse vient de la recherche de l'altérité et de son acceptation. C'est une relation éthique. Nous sommes chacun-e responsable de la place que l'autre doit avoir pour exister.

6. La place des femmes dans la vie publique
Les femmes ont un rôle majeur à jouer dans le nouveau contrat social et républicain que nous souhaitons établir. Nous devons mettre tout en oeuvre pour faciliter l'implication des femmes dans la vie publique ce qui passe par la reconnaissance concrète de nouveaux droits.

7. De l'incarnation
Le modèle républicain a construit au fil de son histoire des dispositifs instaurant la représentativité comme forme d'exercice du pouvoir délégué par les citoyens à celles et ceux qu'ils choisissent pour l'exercer démocratiquement. « Tous et Maintenant - Réinvestir la vie publique » affirme ce parti pris.
Les mandats électifs sont portés par des femmes et des hommes auxquels les citoyens accordent leur confiance pour orchestrer les affaires de la cité. Cette incarnation, lorsque le débat démocratique et citoyen a lieu, s'exerce sous les formes dont la République a fixé précisément le contenu et les modalités d'exercice. Mais, de fait, les mises en pratiques conduisent souvent à une professionnalisation des fonctions électives qui échappent alors plus ou moins au débat et au contrôle démocratique et citoyen. Par la mise en oeuvre des moyens permettant à tous l'accès à la vie publique, la question de l'incarnation ne se pose plus en termes d'antagonisme ou de confiscation de ce pouvoir.
« Tous et Maintenant - Réinvestir la vie publique » pense que la démocratie représentative est l'occasion de porter en symbole de nouvelles figures électives, incarnant les valeurs de l'ouverture à tous de la vie publique : femmes, jeunes, personnes issues de l'immigration, etc.
Un encadrement du cumul des mandats (sur le nombre et la durée) est nécessaire pour favoriser le renouvellement des figures d'incarnation de ces fonctions.
Il faut en parallèle assurer des relations les plus directes et fluides entre tous les étages de l'organisation républicaine. Par la coopération des citoyens et des représentants élus, l'échelon communal à une place et un rôle essentiels : il est aux sources de l'expression de ce besoin.
« Tous et Maintenant - Réinvestir la vie publique » souhaite que les élus et citoyens réfléchissent ensemble aux modalités de participation à l’action publique transparente, formalisée par un document inscrivant la confiance (charte par exemple).

Version initiale écrite le 6 octobre 2019 par Fanny LACROIX et Jean-Pierre AGRESTI
Contributions de Claude DIDIER, Philippe MERMOUX, Pierre SUZZARINI, Laure GHERRABTI et André LEENHARDT
Retravaillée et adoptée à l'unanimité par le conseil d'administration de « Tous et Maintenant - Réinvestir la vie publique », le 19 octobre 2019, à Châtel-en-Trièves